La nouvelle fondation Van Gogh à Arles

Image d'avatar de Bastien CBastien C - Le 24 avril 2014

Fondation Arles - Stefan Altenburger Photography Zürich

L’oeuvre du peintre néerlandais Vincent Van Gogh est étroitement liée à la ville d’Arles. En effet, après quelques mois passés dans cette petite ville de provence, ce dernier y peint quelques 300 tableaux dont les plus célèbres comme la chambre à coucher ou la maison jaune.

Par manque d’espace pour ses oeuvres, la fondation Vincent Van Gogh d’Arles, sous l’initiative de Luc Hoffmann de la fondation LUMA (mécène de la ville), lance un appel à projet.

Ce dernier est remporté par l’agence avignonnaise FLUOR, dirigée par Hervé Schneider et Guillaume Avenard qui viennent réinvestir un ancien hotel particulier du XVième siècle (classé patrimoine mondial de l’UNESCO), en plein centre historique de la ville. Pour mener à bien le projet et rendre hommage au peintre, les deux architectes décident de centrer leur travail sur la lumière en créant un lieu minéral et aérien.

En surplomb du hall d’entrée, sur une boîte de verre, on retrouve une œuvre de l’artiste Raphaël Hefti qui vient, grâce à 78 pièces de verres colorés, créer de véritables jeux de lumières qui diffèrent selon l’heure de la journée. Cette « peinture en mouvement » vient habiller l’espace d’entrée mais égalemment la façade et l’espace extérieur de l’ancien hotel particulier et n’est pas sans rappeler les œuvres saturées et colorées du peintre néerlandais.

L’espace d’exposition accueille, en plus des œuvres de Van Gogh, des œuvres plus contemporaines en lien avec ce dernier. Sur plus de 1000m2, les deux architectes reussissent le pari de créer, grâce à de larges puits de lumières, un espace lumineux d’exposition. Les œuvres profitent alors d’une lumière naturelle, ce qui est encore trop rare dans nos musées.  A l’inverse de l’espace d’entrée, on trouve un espace neutre où le blanc vient mettre en exergue les tableaux et autres œuvres de la fondation.

Enfin, la visite nous propose un véritable parcours au sein de ce nouvel édifice, proposant des terrasses à plusieurs niveaux permettant un panorama unique sur la ville, jusqu’alors réservé aux particuliers possédant une terrasse au dernier niveau d’une maison du centre ancien.

Ainsi, l’ouverture de la fondation Van Gogh vient souligner une nouvelle ère pour la ville. En effet, cette dernière se développe, grâce à la fondation LUMA, autour de la culture et des arts contemporains. A suivre ? Une tour de Frank Gehry (architecte du Guggenheim Bilbao) aux parcs des anciens ateliers SNCF qui accueillera prochainement un centre culturel tourné vers l’image et la création contemporaine.

Crédits photos (dans l’ordre): Stefan Altenburger; Fluor Architecture; Raphael Hefti; Hervé Hôte, Olivier Quérette et Victor Picon (agence Caméléon, Arles).

fondation_arles_3 image Fluor Architecture

fondation_arles_4 - Raphael Hefti

fondation_arles_5 fondation_arles_6 Hervé Hôte, Olivier Quérette et Victor Picon de l’Agence Caméléon

fondation_arles_6 Hervé Hôte, Olivier Quérette et Victor Picon de l’Agence Caméléon

Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Bastien C
Article écrit par :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.