“No Están Solos”

“Au Mexique, il est plus dangereux d’être un étudiant que d’être un criminel”.

“No están solos” a surgi dans le cadre du projet “Inside Out”, lancé en 2011 par l’artiste JR après avoir remporté le prix Ted de la fondation Ted Talks.

Sous la forme d’une œuvre d’art public, ce projet artistique participatif vise à faire une déclaration, tout en partageant leurs messages avec le monde entier.

Il se situe sur un stationnement au coin du boulevard St-Laurent et de la rue Prince-Arthur.

MTLxM43 - e

Le 26 septembre 2014, 43 étudiants de l’école normale rurale “Raúl Isidro Burgos” d’Ayotzinapa ont disparu. Ils furent séquestrés dans la ville d’Iguala, dans l’état de Guerrero, située à environ 150 kilomètres de la ville de Mexico. Suite à un affrontement avec la police municipale, les 43 étudiants ont été détenus et emportés dans des voitures de police.

Depuis, le Mexique est toujours à leur recherche.

L’école “Raúl Isidro Burgos” se trouve dans l’état de Guerrero. Elle fait partie du réseau d’écoles rurales visant à former des professeurs en suivant l’idéologie d’un système d’éducation coopérative. Elle est originaire des années 1920 suite à la révolution mexicaine.

Ce système a été instauré afin de permettre aux personnes provenant des zones les plus défavorisées d’avoir accès à l’éducation, ainsi que de former les citoyens des zones rurales à développer un esprit critique pour lutter contre les inégalités sociales. Les intentions de l’école sont de former des professeurs et ainsi transmettre leurs connaissances au reste de la population.

Les 43 étudiants qui furent séquestrés par la police faisaient partie d’une de ces écoles. Ils font partie de notre génération, génération clef, ayant les ressources pour faire de ce monde un monde meilleur.

MTLxM43- 3

En tant qu’étudiants à Montréal, il est important de montrer notre solidarité envers les familles des étudiants disparus. La répression des étudiants qui se manifeste au Mexique, au Canada ou dans n’importe quel pays du monde est inacceptable, il s’agit d’un droit démocratique. Représentant le futur, la voix des étudiants doit être entendue.

“L’idée de former le numéro 43 avec les portraits témoigne notre solidarité envers nos compagnons au Mexique”, nous raconte une étudiante participant à ce projet. “Nous cherchons à créer un lien entre les étudiants mexicains de Montréal et les 43 étudiants disparus au Mexique”.

Pour participer au mouvement, vous pouvez joindre la page TODOSxM43.

MTLxM43- 533333333333
MTLxM43 - 6
1964923_1403208303303409_5334772796204704711_n
Plus d'articles
Satire de la psychologie humaine signée Johan Deckmann