Mies van der Rohe award 2013

Le prix Mies van der Rohe, derrière son nom impressionnant de meuble suédois, est la plus importante distinction européenne d’architecture contemporaine.

Tous les 2 ans, la commission du même nom se réunit pour décerner ce prix. Il y a deux critères pour concourir : avoir construit en Europe, et que son projet d’urbanisme soit postérieur au dernier prix. La fenêtre de tir n’est certes pas large, mais la récompense est belle, 20.000€ pour la mention spéciale, et 60.000€ pour le vainqueur.

Parmi des centaines de projets, l’édition 2013 a retenu 5 finalistes :

  • City Hall, Gand, Belgique — Robbrecht en Daem architecten; M.J Van Hee architecten [photo 1]
  • Superkilen, Copenhague, Dannemark — Bjarke Ingels Groups; Topotek1; Superflex [photos 2, 6, 7]
  • Harpa, Reykjavik, Island — Batteriid architects; Henning Larsen Architects; Studio Olafur Eliasson [photos 3, 8, 9]
  • House for elderly people, Alcacer do Sal, Portugal — Aires Mateus Arquitectos [photo 4]
  • Metropol Parasol, Seville, Espagne— J. Mayer H. [photo 5]

Le gagnant sera nommé en juin, d’après son caractère innovant en matière d’architecture et surtout d’urbanisme. Il ne s’agit pas seulement de construire de beaux édifices, mais d’avoir un impact novateur sur la ville.

Le Superkilen se démarque du design urbain danois classique. Conçu comme une exposition, avec un parcours linéaire et des objets du monde entier, ce lieu est une bulle d’innovation urbaine dans un des quartiers les plus défavorisés de Copenhague. Tripartite, il comporte : le Red Square, zone damée rouge brique, aménagée pour toutes les activités sportives urbaines ; le Green Park, un immense espace vert jusque dans les pavés, dédié aux promenades ; et le Black Market, un espace de partage autour de repas (étals de marchés, fontaines, barbecues, aires de pique-niques etc).

Le Superkilen n’est pas qu’une zone d’aménagement concerté, il est visuellement identifiable, c’est une structure architecturale à part entière.

Harpa est délibérément excentré de Reykjavik. Ce nouveau pôle culturel se trouve à l’est de la ville, en extension du port. Grâce à ses salles de concert et de conférences et aux gens qu’elles vont attirer, son rôle sera d’insuffler de la vie dans se port, et de lui créer des liens avec le centre de la ville. Pour cela, Harpa se plante dans le décor comme s’il avait toujours été là : aspect industriel semblable aux hangars du port, façades de verre filtrant les différentes lumières du jour, même les facettes de verre rappellent les colonnes de basalte si fréquentes dans le décor islandais [ pour s’en convaincre il suffit de regarder le dernier clip de Woodkid ! ]. Vu de l’intérieur, c’est le décor qui se fond dans la façade : des mosaïques de la ville et du paysage apparaissent comme à travers un kaléidoscope.

Les paragraphes précédents portent une attention particulière à 2 projets finalistes, mais les autres valent aussi le coup d’œil, rendez-vous sur ici pour en savoir plus sur l’ensemble des œuvres réalisées.

Et comme le prix Mies van der Rohe est une affaire à suivre, on se retrouve en juin pour connaître le vainqueur !

Crédits photos :

  • © MARC DE BLIECK
  • © IWAN BAAN
  • © NIC LEHOUX
  • © FG+SG
  • © HUFTON & CROW
  • © SUPERFLEX

Crédits plans :

  • © HENNING LARSENARCHITECTS

SUPERKILEN-1

HARPA-3

HOUSE-FOR-ELDERLY-1

METROPOL-PARASOL-1

SUPERKILEN-4

SUPERKILEN-2

HARPA-4

HARPA-2