Les fresques spectrales de Brecht Evens

Brecht Evens

Depuis maintenant quelques années, un vent nouveau souffle sur le monde de la bande dessinée, plus libre, plus poétique, plus artistique, elle se réinvente grâce à une nouvelle génération d’ artistes plus que talentueux. Brecht Evens, artiste Belge de 24 ans, fait parti de cette génération. C’est avec son premier album, Les Noceurs, qu’il remporte en 2011 le prix d’audace à Angoulême.

Son travail, fait d’encres et d’aquarelles, est bouillonnant, foisonnant et édulcoré. La couleur, c’est d’ailleurs la seule substance qui structure les pages, rognant sur les cases où les bulles, émancipant ainsi la narration. L’univers de Brecht Evens est frénétique, mouvant, émouvant et les personnages y sont une fêlure, leurs paroles sont de fragiles murmures, disséminés dans la foule, comme des phrases mutilées. Les paysages eux sont nocturnes, vivants, la ville y est une jungle, tumultueuse mais néanmoins rassurante, au rythme haletant et fourmillant de festivités. Quand à la forêt, elle y est primitive et la luxuriante végétation angoissante.

Dans les albums de Brecht, chaque dessin est un tableau, et chaque tableau semble être régie par des spectres, donnant à ces scènes quotidiennes l’aspect d’un voyage presque cosmique où la nuit se révèle être d’une intrigante luminosité.

www.brechtnieuws.blogspot.fr

brecht1 brecht_evens_3 525585_395203587169328_2121892690_n brecht-evens-amateurs-2 

Brecht_Evens-8

Untitled-1

BrechtEvens

brecht-evens-wrong-place-2 317856_278382892184732_1540732885_n

Plus d'articles
Twin Shadow : Patient