Visiblement, le Louvre est bien le terrain de jeu préféré de Leo Caillard. Après sa fameuse série Art Game mettant en scène des sortes de musées du futur, utilisant comme support d’affichage des produits Apple référant à l‘essor que connait le numérique dans le monde artistique de nos jours, ainsi que War Game qui illustre une réalité où les avions de guerre, en dehors des jeux-vidéo, du cinéma ou des jouets,  font partie de notre quotidien, voici maintenant que ce jeune photographe français diplômé des Gobelins promo 2008 revient avec une série délirante intitulée Street Stone.

Qu’a-t-il bien pu inventer cette fois-ci ? Un travail minutieux en étroite collaboration avec le graphiste Alexis Persani  sur une série de clichés de statues habillées manière Street Wear. On en sait pas beaucoup sur l’interprétation qu’a voulu donner l’artiste à ce projet mais peut-être est-ce une manière de sensibiliser les jeunes à aller aux musées plus souvent ? D’habiller ces statues à leur image ? Où alors encore une manière de montrer que ces œuvres ont aussi eu leur quota de popularité à une époque auprès des jeunes? A vous de voir.

En dessous des photos du projet Street Stone, se trouveront quelques-unes issues du projet Art Game suivies de quelques autres de War Game. Pour davantage d’informations, voici son site :

http://www.leocaillard.com/