Rencontres fortuites de soirées arrosées de bière et de lessive (ça me rappelle un truc), la formation Disco Anti Napoleon a trouvé son lot d’amateurs et remporté son sac de louanges de toute part pour leur premier album – Ascent – définitivement cool et crasseux.
Tristan, Jordan, Thomas et Renaud étaient invités pas très loin au 114, où ils donnaient un petit live pour France 4, les garçons y ont interprété  “Interstellar Overdrive” des Pink Floyd.

Installés à l’étage de Chez Justine, on retrouve les 4 sales gosses Nantais, qui galopent tel des poneys de Camargue pour leur journée promotionnelle parisienne. Le jus de tomate coule à flot, il colle sur la table, c’est vraiment la déglingue, on en profite pour leur faire passer un petit blindtest.

Pas radins pour un sou et coutumiers de la blague nulle et jusqu’au-boutiste chez Beware, on les félicite d’un Petit Lu par bonne réponse. 

NB : Sachez que chaque Petit Lu non gagné a été reversé au RP.

1 – Brian Jonestown Massacre – Fist Full of Bees

Renaud : Ariel Pink ?

Beware : Nan admettons que l’intro de celle-ci y ressemble un peu, indice : c’est le morceau du dernier album d’un vieux groupe. Mais j’ai pas été cool, l’empreinte du groupe est discrète : c’était les BJM.

Renaud : Han putain merde mais on les écoute pas trop, nous. En même temps c’est un groupe qui a tellement changé.

Beware : 70 membres en tout.

Tristan: Je les ai vu en live à l’Olympic, c’était il y a 4 ans. On m’a dit que c’était un groupe légendaire et d’aller voir, après c’est vrai que j’ai trouvé ça assez cool en live !

Renaud : T’as vu Dig! ? Je suis allé les voir juste après avoir vu ce film.

Tristan : J’suis pas fan, après je sais que y’a plein de groupe qui sont mégacontemporains qui sont hyper influencés par BJM et son côté psyché que je n’arrive pas à comprendre. Je trouve que c’est plus du gros folk américain, limite le Texas, c’est pas trop ma came.

Renaud : Certains thèmes redondants peut-être.

Beware : Et Anton Newcombe qui a assassiné la moitié de ses collègues.

Tristan : C’est le côté underground du groupe. Ça nous est arrivé de nous énerver mais pas en live. J’sais pas mais après avoir vu Dig! je trouvais ça un peu ridicule de s’engueuler au micro, les uns avec les autres sur scène, cet espèce de tic de s’emparer du micro alors que le mec il est à 2m.

Renaud : Après côté musique indé, c’est quand même assez intéressant, t’as les DW beaucoup plus commerciaux etc.

Tristan : Ouais les BJM ont leur propre label et produisent d’autres jeunes groupes ( ndlr : dernier label en date d’Anton Newcombe, A Records)

Zéro biscuit remporté.

2 – Animal Collective – My Girls

R (premières secondes) : ANIMAL COLLECTIVE !! Mon album préféré d’Animal Collective avec le premier.

Tr : Je me suis mis à les écouter au moment de se rencontrer, c’est marrant, voire un petit peu après. Ça me rappelle les premières soirées qu’on passait à écouter du son.

R : Chez moi ! Avec un chat.

B:À fumer des zbloums ?

Disco Anti Napoléon : Voilà.

R : Le premier album était ouf, des textures, des sons qui “krrrrrr”. Je crois que c’est le seul album où le mec il joue au balai à la batterie.

Un biscuit remporté.

3 – John Maus – Cop Killer


Tr : John Maus !

R : John Maus !

Tr : Ma copine est la plus grande fan du monde de John Maus.

(là ça chante, mais Beware ne sait pas trop qui)

Tr : C’est un mec juste énorme, c’est une espèce de légende vivante.

R : Ce mec a fait des études de philosophie et quand il fait des interviews, c’est juste 15 minutes par réponse où le mec t’explique ce que c’est la liberté dans la société, c’est assez hallucinant. Je crois qu’il a eu l’équivalent d’un doctorat en philo politique.

B:Il a fait des trucs avec Ariel Pink nan ?

Tr : Ouais carrément ils ont fait des splits, ils se sont dédiés des chansons. On a d’ailleurs une chanson de John Maus où t’as l’impression que c’est Ariel Pink qui chante alors qu’en fait nan, c’est juste  J qui s’amuse à chanter de la même façon (ndlr : For Ariel Pink) sinon pareil, dans son dernier album avec le phare là, où il a chopé une chanson de Molly Nilsson

R : “Hey Moon” !

Tr : Il a juste chanté par dessus ! Alors qu’elle même devait être une grande fan, c’est juste énorme.

B:En parlant de collaborations, ça vous plairait de fricoter avec d’autres groupes ? 

Tr : Je sais pas trop, j’ai un autre projets où on fait pas mal d’espèces de splits. C’est peut être un peu différent mais on a confié notre musique au mec qui a bossé sur le mastering d’Animal Collective, Deer Hunter. C’est assez cool d’envoyer nos pistes et que le mec, deux jours après nous envoient  “c’est mortel” du coup voilà le genre de choses qu’on peut se permettre parce qu’on avait mis un peu de sous de côté. C’est cool d’avoir le retour d’un mec de 50 piges, qui habite à Brooklyn, qui a dû masteriser des milliers d’album.

B:C’est arrivé assez vite tout ça ? Quel est le ressenti, les critiques ?

Th : Non, ça a mis du temps. Justement cet album (nldr : sorti en novembre 2014), c’est qu’on l’a bossé pendant deux ans et demi maintenant, on fait la production, l’enregistrement tout d’un coup mais après on a laissé le temps et puis Raphael du groupe Pegase, avec qui on travaillait, n’avait pas non plus trop le temps de bosser dessus, du coup on a bossé par intermittence, on a donc pris du recul, 2 – 3 mois après avec de nouvelles idées .

Tr : Dans l’idée, à peine enregistré on aurait voulu le sortir mais c’est cool parce que du coup on a pris  le temps de faire les choses bien, on a eu aussi le fait qu’on ait fait le Printemps de Bourges (2013), les TransMusicales (2013), suite aux Trans on a chopé un tourneur, un éditeur, notre label est en partenariat avec Also, une firme de Sony. ça nous a permis de sortir le truc quand yavait un peu plus de visibilité, de se servir de ces scènes là pour pas sortir un album dans le vent et prendre le temps de bien produire le disque.

Deux biscuits remportés.

D’ailleurs : 4 – Pegase – Out Of Range

Jordan : OUAIS JE CONNAIS ÇA ! Parce que je joue dedans aussi.

B:Ça me fait vous parler d’une asso, d’un label en commun…

J :  Deux choses complètement différentes. C’était une asso qu’on avait monté nous 4 avec 5 autres potes, photographes, plasticiens, musiciens, mélomanes, on faisait des articles et des chroniques.

B:C’est toujours en cours ?

Tr : Un peu en stand-by, on avait chacun nos projets et on fait pas mal de concerts sur Nantes. En ce moment, on chope beaucoup des groupes de Californie, Froth les Tomorrow Tulips Part Time, l’idée ce serait que – puisque Renaud travaille dans l’informatique – de faire une belle plateforme, réunir nos clips et nos émissions de radio. Tu regardes le site, clairement le dernier article qu’on a balancé c’était y’a 1 an 1/2. On a aussi envie que le côté label se fasse, pas comme Futur mais plutôt comme de la micro édition, de 45 tours, des K7 en quelques exemplaires qui – qui sait, peut-être – vaudront de l’or.

Un biscuit remporté.

 5 – Real Lies – Dab Housing


J : DuckTails ? Com Truise ?

Real Lies, un groupe anglais !

J : Je connais pas j’aime bien. Je peux avoir un petit Lu du coup ? J’essaie de corrompre.

Zéro biscuit remporté.

6 – Beach Fossils – Youth

Tr : Beach Fossils ! On a fait leur première partie, début été 2013.

B: Vous écoutiez avant ?

Tr : Ouais carrément j’adorais le 1er album, je lui ai offert un fossile qui traînait dans mon sac, le mec était très cool. J’avais un peu plus de mal avec le 2ème album mais finalement après les avoir vu en live, ça m’a trop fait kiffé d’écouter leurs disques. Vraiment fat cet album.

1 biscuit remporté.

7 – Thee Oh Sees – The Lens

(10 secondes d’intenses recherches)

Tr : Ah mais c’est Thee Oh Sees, mais cette chanson est un peu compliquée, c’est pas dans leur univers habituel.

Elle est cool celle là.

Un biscuit remporté.

 8 – Brahms – Danse Hongroise n°5

Tr : Chopin ?

J : Ravel ?

R : Schubert ?

0 biscuit remporté.

9 – Cheveu – Johnny Hurry Up

R : Ghinzu ?

(…)

Tr : Mais non c’est Cheveu !

J : Putain !

Tr : J’adore le dernier album (nldr : Cheveu).

J : Mais en même temps toi tu écoutes, putain depuis tout à l’heure, c’est juste ta discothèque à toi.

Tr : Le guitariste faisait du slam sur le public, alors que le Blockaus (nldr : salle de concert à Nantes) c’est juste hyper bas de plafond, le mec faisait l’araignée, complètement débile et énorme.

J : À la route du rock , j’ai trouvé que c’était un des meilleurs concerts ! À l’Olympic, pareil mais rien à voir avec la route du rock.

Tr : Ils avaient dessiné des bites et des chattes sur le vinyle que je leur avais acheté .

B:Pas cool. 

Un biscuit remporté.