Kim Roselier – Le sexe comme figure de style

Image d'avatar de Malina CiminoMalina Cimino - Le 21 mars 2016

km

Le sexe est partout, jusque là, je ne vous apprends rien. Il est traité sur de nombreux médias : vidéo, photo, dessin, peinture, texte, musique … Parfois (souvent) associé à la pornographie, il se présente sous différentes formes : en noir et blanc, romantique, huilé, aguicheur, hard, soumis, trop jeune, trop vieux … Des images martelées sur tous nos écrans jusqu’à  l’épuisement de nos désirs.

Et puis il y a des artistes audacieux, qui se démarquent et choisissent une autre voie. C’est le cas de Kim Roselier qui  dans l’entrelacement de ses corps dessinent les images d’un langage poétique. A l’origine graphiste, il abandonne ce médium après la découverte et la pratique assidue de la couleur à New-York, lorsque, pendant un an, il travaille pour une styliste. Il s’amourache alors du dessin. Et on est bien content.

km

km

Kim Roselier travaille principalement la peinture: la gouache, l’aquarelle et l’eau. Cette dernière est un élément primordial puisqu’elle est à l’origine de cette légèreté et de cette transparence qui émane des dessins de l’artiste. Pour autant, il subsiste toujours cet érotisme fort, cette atmosphère lourde de chair de sens et d’odeurs. Celle qui donne envie.
Parfois sans visage, ses personnages ne nous donnent pas l’information que confessent les yeux ou la bouche. Il ne reste alors plus que les corps, mais qui se suffisent à eux-même, tant le message qu’ils nous délivrent sur /la sensualité de leurs désirs/ est fort.
Les points de contacts entre les corps sont révélés par des jeux de couleurs, d’où naissent de nombreuses compositions.  Parfois il en émane des vapeurs, des fantômes, des ombres et fumées. Parfois, au contraire, les formes sont triangulaires, pointues et géométriques et parfois, aussi, les deux en même temps.

kmkm

km

km km

Au fil des années, le style de Kim Roselier s’est étoffé, précisé. Il sait aussi se faire plus sage lorsqu’il illustre les pages du magazine M le Monde, de la revue XXI ou habille les murs d’un lunetier parisien.

M Le Monde

M Le Monde

Pourtant tout le monde semble d’accord pour ne pas le laisser se désister à cet univers qu’il a créé autour de lui. Pendant l’été 2014 il illustre l’émission Les Corps Intermédiaires présentée par Baptiste Etchegaray et diffusée sur France Inter. A (re)écouter.
Il se fait alors porte-parole d’une  génération, contemporaine, plus éparse, connectée. Cette génération qui explore une nouvelle forme de sexualité par les canaux des nouveaux médias : sexto, selfie, porno (mais pas que).

Une plongée dans les amours contemporaines, bricolées, inventives, fragiles, audacieuses ou laborieuses mais avant tout libres…

kmkm

deceux

km

km

km km km
km km km

km
km
km

Un peu plus de Kim Roselier

Sur Instagram

Son site

km

Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
A la rencontre de The Soul Twins

A la rencontre de The Soul Twins

The Twin Souls, formé par les frères Guilhem et Martin…

27 février 2024

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Un Nouveau Jalon pour le Street Art Parisien Dans le…

23 février 2024

A la rencontre de Whim Therapy

A la rencontre de Whim Therapy

Porté par une envie de se libérer des carcans de…

14 février 2024

Malina Cimino
Article écrit par :
Je ne parle que de dessin, mais toujours les plus beaux ! ? http://www.instagram.com/malinacimino

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.