Le folk électrique de Julia Jacklin fait chavirer les cœurs

Image d'avatar de FlorineFlorine - Le 27 juin 2017

Julia Jacklin

La pop-folk délicate de l’artiste Australienne émeut dès la première écoute. Avec sa voix berçante et son yodel de velours, elle narre le fil ténu qui relie la bulle de l’enfance au monde adulte. Puisant ses ressources tant auprès de Léonard Cohen, Fiona Apple que Father John Misty, elle parvient, en un an à peine depuis son premier opus, Don’t Let The Kids Win, à gagner en émancipation et en rugosité.

Avec des arrangements bien plus électriques qu’à l’accoutumée, Eastwick, extrait d’un nouveau 7″, « Eastwick / Col Caller », à paraître le 15 septembre prochain chez Transgressive Records / Pias, offre une mélodie éthérée, aussi fondante et acidulée qu’une bouchée de glace citron en pleine canicule.

Sensuelle et désabusée, une place de choix est laissée au charisme apaisé de Jacklin, qui émeut par la douceur d’une mélodie qui deviendra, sans nul doute, l’un des hymnes de votre romance de l’été.

Enregistrer

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Dune : Deuxième Partie, ou l’art de filmer des visages comme des paysages

Dune : Deuxième Partie, ou l’art de filmer des visages comme des paysages

Deux ans après le succès du premier volet, Denis Villeneuve…

3 mars 2024

A la rencontre de The Soul Twins

A la rencontre de The Soul Twins

The Twin Souls, formé par les frères Guilhem et Martin…

27 février 2024

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Un Nouveau Jalon pour le Street Art Parisien Dans le…

23 février 2024

Florine
Article écrit par :
Rédactrice en chef mode / Rédactrice musique

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.