À 27 ans, Flume, de son vrai nom Harley Streten, est déjà bien connu de la scène électronique internationale. Pour l’australien, l’électro n’a pas de secret. Il l’a faite sienne, attiré par la capacité des technologies à repousser les frontières.

Portrait de l'artiste sur fond coloré

Qui est Flume ?

Enfant, il obtient un logiciel de MAO (musique assistée par ordinateur) grâce à une promotion spéciale dans un paquet de céréales ; depuis, il mêle les genres, du downtempo à l’EDM en passant par le hip-hop sans jamais cesser d’expérimenter au risque de se brûler les ailes…

Aujourd’hui DJ, producteur et instrumentiste, il a deux albums à son actif.
Le premier, éponyme, voit le jour en 2012 après avoir été repéré par un label indépendant de Sydney, Future Classic. Sur les 15 morceaux qui le composent, on trouve 5 collaborations dont 4 avec des artistes australiens et 1 avec le rappeur américain T.Shirt. Toutes ces collaborations et l’accueil triomphant de ce premier album dans son pays (numéro 1 des ventes iTunes et finalement premier aussi au classement du ARIA albums charts) lui permettent d’annoncer sa sortie en Amérique du Nord. Il obtient un score moyen de 73/100 de la part de Metacritic.

photo de Flume au soleil couchant
Flume en compagnie de Chet Faker
WWKD OCTOBER 2013

Flume s’est allié au producteur de musique Chris Emerson en 2010 pour former un duo pendant 5 ans : What So Not. Ensemble, ils ont enchainé les festivals comme Coachella Valley Music and Arts Festival en Californie ou Pukkelpop en Belgique et envouté les foules avec des sons comme «Touched» ou « High You Are ».

Flume avec Emerson

Fort de critiques globalement positives dans son pays comme de l’autre côté de l’océan Pacifique, et de ses nombreuses collaborations, Flume joue désormais dans la cour des grands. Cependant, le DJ expérimente, croise les genres et ne réduit pas ses semaines à de l’enfermement en studio ; c’est comme ça qu’il trouve son équilibre et rend pérenne sa créativité.

Flume en plein concert
Flume concert Lives au Pont – Fidiwik

C’est cet esprit libéré qui lui permet de mettre au jour des morceaux comme “Helix”, le premier de son second album. Il l’a écrit dans une ville mexicaine où l’on lit et surfe au bord de la plage.

D’un succès à l’autre, Flume ne s’est pas précipité entre ses deux albums. « Skin », sorti en 2016, est le reflet de ses humeurs puisqu’elles impactent directement le travail de l’artiste. On y retrouve des beats pour planer dans son canapé tard dans la nuit comme ceux de « Like Water » ou « Pika » mais aussi des sons plus vifs comme « You know » en featuring avec les rappeurs Allan Kingdom et Raekwon. Il est élu Meilleur album Dance / Eloctronic aux Grammy Awards en 2017.

Pochette de "Skin"

Les meilleurs titres de Flume

Skin tour, Bruxelles
Skin tour, Bruxelles – 2016
Flume aux Grammy Award du Meilleur Dance/Electronic album
Grammy Award du Meilleur Dance/Electronic album

« All that I want in this life is the chance to do my thing » c’est le début de « On Top » de son premier album ; jusqu’ici, mission réussie.

Pour la suite, patience… il promettait le 30 décembre sur son compte Instagram, d’être de retour dans nos vies pour l’année à venir.

Flume et ses voeux

Retrouvez Flume sur son site

Les dernières actualités de Flume sur Beware!

Suivant l’artiste depuis ses débuts, nous avons eu l’occasion d’écrire à son sujet à plusieurs reprises, voici tous nos articles sur Flume :

[powerkit_posts title=”” count=”4″ offset=”0″ image_size=”pk-thumbnail” category=”” tag=”” ids=”80089,65998,55751,35243″ template=”grid-2″]