Couleurs vives, cheetos et théorie queer avec Laurence Philomène

Image d'avatar de Anne VandelleAnne Vandelle - Le 10 janvier 2017

Laurence Philomène est une photographe qui aime les couleurs ; rose flashy, bleu électrique, ou encore orange vif – la couleur de ses cheveux -, et on le ressent dans ses clichés toujours très colorés et pétillants.

La jeune montréalaise est fascinée depuis longtemps par la photographie. Vers l’âge de 14 ans elle commence à prendre des photos de ses poupées japonaises et les poste sur Flickr. La communauté est réceptive, ce qui l’encourage à poursuivre dans cette voie et à diversifier son travail : des autoportraits, des photos de ses amis, des objets inusités… C’est également sur Flick qu’elle se fera remarquer en 2014, faisant partie des « 20 under 20 » [les 20 de moins de 20 ans], ce qui lui vaudra d’être coachée pendant un an par Ivan Shaw, directeur de la photographie chez Vogue New-York.

Laurence Philomène

Laurence Philomène

Son inspiration ? Elle la tire avant tout de ses modèles qui sont aussi ses amis avec qui elle parvient à créer en cohésion. « J’aime l’idée de collaborer, de co-créer quelque chose ensemble, que chacun amène son point de vue » confie-t-elle.

Ses photos sont simples, sans fioritures : un fond coloré uni et un modèle, un visage, une partie du corps, un animal ou bien des objets qui savent étrangement capter toute notre attention… comme des cheetos par exemple.

Laurence Philomène

Laurence Philomène

Laurence Philomène

La remise en question des genres comme esthétique

Si au premier abord ses clichés semblent plutôt girly et légers, Laurence Philomène n’en reste pas moins une artiste engagée. Cette dernière a publié toute une série de photos mettant en scène ses amis non-binaires ou « genderqueer » [personnes ne s’identifiant pas à un genre particulier, considérant que le genre et le sexe sont deux aspects séparables d’une personne] « tels qu’ils aimeraient être vus » ajoute la jeune femme. Une façon pour elle de venir questionner les genres féminins et masculins comme uniques options. Avec l’élection récente de Trump aux Etats-Unis, elle estime que ces portraits sont particulièrement importants puisqu’ils contribuent à rendre visible la communauté LGBTQ.

Laurence Philomène

Laurence Philomène

Laurence Philomène

Laurence est également co-fondatrice avec l’une de ses amies de The Coven, un collectif artistique international créé en 2012 qui vise à appuyer et encourager les artistes femmes émergentes et non-binaires. Au départ féministe, le collectif s’est peu à peu diversifié et étendu, s’intéressant notamment aux enjeux trans et queer :« Aujourd’hui le collectif et mon travail sont orientés vers le féminisme intersectionnel [terme désignant la situation de personnes subissant simultanément plusieurs formes de domination ou de discrimination dans une société donnée] » explique-t-elle.

Une artiste prolifique et internationale

La photographe l’affirme : « Je suis un bourreau de travail, je travaille toujours sur de nombreux projets à la fois ». En effet, une exposition avec curated by girls est prévue à Berlin en 2017, une scène qu’elle estime particulièrement réceptive à la thématique du genre non-binaire.

Avec The Coven, elle est également à Londres depuis le 7 janvier 2017 pour « What Does our future hold ? ». Cette exposition, réalisée en collaboration avec Polyester Zine, poursuit deux objectifs : explorer le tarot comme moyen de réconfort en ces temps politiques agités, et remédier au manque de diversité des jeux de tarot traditionnels en créant des jeux personnalisés, alternatifs et intersectionnels.

Pour les amateurs de couleurs vives, de perruques et d’univers décalés, suivez le travail de Laurence Philomène : site web | instagram | facebook

Laurence Philomène

Laurence Philomène Laurence Philomène Laurence Philomène Laurence Philomène Laurence Philomène

Enregistrer

Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Anne Vandelle
Article écrit par :

Laisser un commentaire

1 commentaire

  • Molly Sisson

    Bonjour,
    Est-ce que vous avez un mail pour vous contactez pour parler des stages et vous envoyez ma lettre de motivation et mon CV?
    Cordialement,
    Molly Sisson

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.