Nastia

Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia

Dernière mise à jour:

La scène photographique montréalaise ne cesse de nous émerveiller tant elle regorge de talents, et parmi ces talents, nous avons eu aujourd’hui la chance de discuter avec la jeune photographe Nastia. Bien qu’encore sur les bancs de l’école Nastia est définitivement une des étoiles montantes de la photographie à Montréal.

Exposée lors du dernier festival Chromatic ou encore au Pussylluminati à la Galerie C.O.A, cette semaine on la retrouve pour une nouvelle exposition à “L’Appartement par Damask & Dentelle”.

Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 1

Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 2

Un travail d’esthète, des images lissées et une volonté de regarder la beauté à travers le spectre de la diversité et de l’imperfection “La notion de beauté pour moi c’est que la beauté est partout, et je veux mettre cela en avant. Ce qui n’est pas parfait est beau aussi, et c’est important de trouver la beauté dans l’imparfait. Tout ce qui est unique m’interpelle.”

Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 3

Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 4

«Il ne faut pas avoir peur de parler du vrai, et surtout de révéler la vérité au lieu de la cacher, je constate  que cela manque réellement dans l’industrie de la beauté et je pense qu’on a aujourd’hui besoin de cette voie la, on a besoin que les artistes révèlent certaines choses.»
Ses séries photographiques The beauty of diversity et Only Human sont à cette image, «l’idée était de montrer que tout le monde est humain, de mettre tout le monde sur le même pied d’égalité. Il n’y a pas de surhumain, il y a de la beauté dans chacun».

Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 5 Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 6 Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 7 Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 8

«À la base, j’avais seulement la volonté d’être photographe, mais j’ai réalisé, notamment grâce aux réseaux sociaux, que je pouvais m’exprimer sur certains sujets et que j’avais peut-être un rôle à jouer dans ce qui se passe.»
Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 9

Ses futurs projets: une série de vidéos parodique sur lesquelles elle confie vouloir parodier les tutos make-up et autres, afin d’en faire une satire. Une satire de la vision perfective qu’on demande aux femmes d’aujourd’hui. Un projet ambitieux qui aborde les thématiques de la sortie du «corps conforme».

Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 10 Bouche à oreille, découverte de la photographie de Nastia 11

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.