Bon baiser de Russie par Sasha Mademuaselle

photographe

Lumière sur la jeune photographe Sasha Mademuaselle pour ce nouvel arrêt sur image Made in Russia.

Sasha Mademuaselle choisit de prendre en photos principalement ses copines et les copines de ses copines lors des folles soirées underground de Moscow.

Cette série est consacrée aux jeunes femmes moscovites qui se lâchent, littéralement.

On y retrouve des attitudes très Rock’n Roll où dentelles noires et positions goudous sont de la partie.

C’est qu’elles sont bien agitées ces jeunes : elles batifolent fougueusement, se baladent les seins nus et aiment être en contact avec le sol. Ces filles se plaisent à poser sur des sofas et nous font part de leurs états d’ébriétés sans pudeur.

C’est donc ce qui intéresse l’artiste, photographier le corps en montée, la mutation de ces jeunes filles déchainées une fois la vodka descendue. La série de photos est sublimée par un filtre facile, flashs et cadrages coupés.

Ce portrait d’une infime partie de la jeunesse moscovite est surprenant. Une liberté d’expression affirmée, loin de ce que laisse entendre la politique répressive du pays. Un autre regard, une nouvelle image de la jeunesse branchée de Russie.

S. Mademuaselle nous montre ces filles dans leur plus proche intimité, sans galanterie. Les clichés sont peu avantageux pour un résultat des plus esthétiques. Comment traquer une certaine bestialité au féminin.

Son travail présente la femme de manière crue, ce qui renverse les idéaux de beauté actuels.

Comme on dit en russe, Vashe zdo´rovye!* !

* A votre santé !

http://mademuasellediary.tumblr.com

 

Plus de photographie ?

photographe ©Sasha Mademuaselle pour Beware photographe ©Sasha Mademuaselle pour Beware ©Sasha Mademuaselle pour Beware ©Sasha Mademuaselle pour Beware ©Sasha Mademuaselle pour Beware ©Sasha Mademuaselle pour Beware  ©Sasha Mademuaselle pour Beware    ©Sasha Mademuaselle pour Beware©Sasha Mademuaselle pour Beware©Sasha Mademuaselle pour Beware©Sasha Mademuaselle pour Beware©Sasha Mademuaselle pour Beware

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
Danil Krivoruchko a peint New York avec un algorithme (et c’est magnifique)