19 juin 2019 marque la sortie du premier clip de Palma Rosa. Entre luxure et abondance, “L’ascèse” nous invite dans un univers rock enivrant.

Palma Rosa

“L’ascèse”, qu’est-ce que c’est ?

À l’origine, “l’ascèse” est un terme religieux qui désigne l’opposé de “l’excès”. Vivre sainement, sans superflu et dans le plus pur des mondes, c’est ce que raconte Nina la chanteuse de Palma Rosa : “Demain j’arrête la tise, je me mets à la tisane”. Réalisé par Lisa Boostani, connue pour ses clips de “Jazzboy” des Jazzboy et “It’s all about the music” de Ryder the Eagle, et Léo Schrepel, le réalisateur de “Les filles désirs” de Vendredi sur mer, ou encore “Le temps est bon” de Bon Entendeur. Le clip emprunte à la littérature ses grands classiques avec notamment “Justine ou les malheurs de la vertu” du Marquis de Sade, et fait référence aux œuvres de Dario Argento et Alejandro Jodorowsky. La morale : être vertueux c’est sympa, être vicieux c’est beaucoup mieux. Dans son clip, “L’ascèse” nous montre les doubles maléfiques du duo Nina et Vincent, entre torture, voyeurisme, narcissisme, et luxure.

Qui est Palma Rosa ?

Palma Rosa c’est avant tout Vincent et Nina. Les deux compères se rencontrent en 2017 dans un camping à Seignosse dans les Landes : elle est en école de journalisme, lui travaille en maison de disque. De retour à Paris, chacun quitte son mode de vie et part à la recherche de petits boulots. Ce fut la naissance de Palma Rosa. Anagramme de l’anxiolytique “Alprazolam” (Xanax), Palma Rosa fait de son rock de chambre la nouvelle tendance à suivre.

Palma Rosa tiendra un concert le 22 juin à Paris, Place Hôtel-de-ville, et le 8 juillet au Pop Up du Label, en compagnie de Supernova (groupe du batteur de Pépite).