Summer Vibes de Niark1

Niark1 et ses illustrations cubistes

Image d'avatar de Quentin GuédratQuentin Guédrat - Le 5 octobre 2023

Dans le monde foisonnant de la création artistique, certains artistes se démarquent par leur capacité à jongler entre différentes formes d’expression. C’est le cas de Niark1, un artiste aux multiples talents qui explore diverses techniques pour réaliser ses illustrations et ses peintures.

Une illustration aux couleurs vives
Mega Monster ( remix 2022 ), Niark1

Parcours formel et autodidaxie

En ce qui concerne son parcours, Niark1 confirme avoir suivi des études dans la communication visuelle et les arts appliqués, mais souligne qu’il a rapidement bifurqué vers le freelancing après avoir travaillé en tant que salarié dans le web design. Cette transition lui a permis de développer son univers personnel, de diffuser son travail via Internet, et de trouver un équilibre entre le digital et le traditionnel. Il jongle entre des commandes numériques pour des marques et des projets personnels plus traditionnels, développant ainsi un style qui est en perpétuelle évolution.

Peinture réalisée par Niark1 dont le style est similaire à celui de ses illustrations
Big Head, Niark1
Des illustrations aux couleurs douces
Skeleton Robot, Niark1

L’artiste est un créateur polymorphe, jonglant entre les médiums, les influences et les techniques pour créer un corpus artistique captivant. Son parcours, marqué par un équilibre entre apprentissage formel et autodidaxie, offre un aperçu fascinant de la façon dont l’art contemporain peut fusionner différentes sphères. Dans son cas, cela donne naissance à quelque chose de véritablement unique.

La palette infinie de Niark1

L’artiste se distingue par la diversité remarquable des techniques, matériaux et supports qu’il mobilise dans son processus créatif. Lorsqu’il s’agit de donner vie à ses œuvres physiques, il se tourne résolument vers des outils traditionnels, maniant avec habileté la peinture acrylique, les encres et les crayons. Ce n’est pas là où s’achève son ingéniosité, car il intègre également des collages minutieusement sélectionnés à partir de vieux magazines ou d’affiches qu’il déniche dans les rues. Cette démarche artistique, riche en couches et en textures, confère une profondeur singulière à ses compositions, les transformant en véritables explorations visuelles.

Une illustration faite en partie de collages
Monster Girl, Niark1

Le passage au numérique n’est pas en reste, avec une utilisation habile d’Illustrator et Photoshop. L’artiste va même jusqu’à scanner ses œuvres manuelles pour les intégrer à des créations numériques, établissant ainsi un lien intrigant entre ces deux pratiques apparemment opposées. La complémentarité entre les médiums traduits sur support physique et numérique offre une perspective unique à ses créations.

Esthétique surréaliste et inspirations diverses

Lorsqu’il s’agit de véhiculer des valeurs à travers son art, l’artiste reste plutôt ouvert, soulignant qu’il n’a pas de message spécifique à transmettre. Cependant, il admet que des thématiques écologiques peuvent se glisser dans certaines de ses œuvres, tout en soulignant son penchant pour un univers surréaliste. Son objectif principal semble être de jouer avec les compositions graphiques et d’explorer des scènes aux interprétations ambiguës.

Une peinture qui peut faire penser aux oeuvres de Jean-Michel Basquiat
GORE, Niark1

En ce qui concerne ses sources d’inspiration, Niark1 puise dans un réservoir éclectique. Des images rétro, des monstres étranges tirés de vieilles séries télé japonaises, l’esthétique punk et destroy des fanzines, le Bauhaus, les mouvements artistiques comme le Cubisme, le DADA et le Surréalisme, tout cela nourrit son imagination. Internet lui sert également de source inépuisable pour synthétiser ces influences variées et créer quelque chose de personnel et original.

Une illustration à l'inspiration cubiste
Guy with a Hat, Niark1

Pour de la diversité

Interrogé sur les artistes qui l’inspirent, Niark1 cite des mouvements artistiques tels que le Cubisme, le DADA, et le Surréalisme, tout en soulignant qu’il y a trop d’artistes méritant de la visibilité pour tous les citer. Il regrette toutefois que seuls quelques artistes soient constamment mis en avant, soulignant le besoin de diversité dans la reconnaissance artistique.

Retrouver le travail de l’artiste

Via Instagram : Voir le compte

Via son site internet : Voir le site

Article d’origine publié par Erwan Manchec le Le 13 mars 2009

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Quentin Guédrat
Article écrit par :
Toutes les formes d'art m'attirent. C’est dans leur complexité que je trouve un attrait accru. Plus elles révèlent une signification profonde, plus elles exercent sur moi une certaine fascination.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.