A la verticale du photographe Lamiel Penot

Image d'avatar de Hugues PascotHugues Pascot - Le 30 octobre 2017

À l’heure du numérique, de l’instantané et de la retouche, Lamiel Penot trace son chemin à contre courant. Équipé d’un vieux boitier Hasselblad  et d’un objectif Zeiss, ce puriste exigeant joue la carte exclusive de l’argentique. Asservi au format carré, il s’interdit tout recadrage et la moindre modification au tirage.

Lamiel Penot photographie

Lamiel Penot photographie

Amoureux de l’obscurité, celui qui se définit comme un ancien noctambule, devenu insomniaque, que les photos aident désormais à dormir, recourt à de faibles lumières, de simples lueurs éphémères qu’il laisse s’accumuler sur la pellicule pendant des temps de pose particulièrement longs. Il se sert de torches, bougies et autres brillances naturelles comme on utiliserait un pinceau pour charger une toile. Même si la technique est maîtrisée, l’aléa est toujours présent, qui pèse et réserve sa part de surprise.

Lamiel Penot photographie

Lamiel Penot photographie

Ses sources d’inspiration ? Des objets du quotidien qu’il affectionne : boîtes, caisses, flacons, clés, tranches de livres, ustensiles divers et variés. Sa technique permet de les revisiter, de les enchanter, de les abstraire et de les soumettre à bien des variations. Il rend poreuse la frontière entre le réel et l’imaginaire.

Lamiel Penot photographie abstraite

Lamiel Penot photographie fleur

Son leitmotiv ? La fin des choses et notamment de la vie, à laquelle sa formation dans le domaine de la santé l’a très tôt sensibilisé. Paradoxalement, aucune présence humaine ne vient occuper l’espace de son œuvre. Les  verticales obsessionnelles sont autant de signes qui jouent comme une allégorie : celle de la mort, inévitable couperet qui viendra impérativement interrompre la linéarité de l’existence.

Lamiel Penot photographie abstraite

Lamiel Penot photographie abstraite

Lamiel Penot photographie abstraite

Lamiel Penot a une exposition permanente à la nouvelle “Boite Noire”, 59 rue du grand marché 37000 Tours.

Site

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez avec vos amis :)
Tags en rapport :
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Hugues Pascot
Article écrit par :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.