premiére photo de trou noir

La première photo d’un trou noir vient d’être dévoilée

En avril 2017, huit télescopes répartis à travers le monde avaient ciblé simultanément deux trous noirs. Cela faisait deux ans que la communauté scientifique attendait le résultat. Mais puisqu’une image vaut mille mots :

première photo d'un trou noir
La première photo d'un trou noir vient d'être dévoilée 1

Véritable prouesse technologique, ce cliché marque une véritable avancée scientifique. Théorisés, détectés ou, même, imaginés, les trous noirs n’avaient jamais été observés. “Une photo, c’est la preuve définitive de l’existence des trous noirs”, explique Jean-Pierre Luminet, astrophysicien au CNRS français. Une première dans l’Histoire, qui va permettre d’étudier, confirmer ou réfuter les nombreuses théories et qui va changer notre vision des trous noirs.

Test de la théorie de la relativité d’Einstein et de la théorie des trous noirs de Hawking, ces images ont été diffusée aujourd’hui lors d’une conférence tenue par la commission européenne. Diffusion suivie de cinq autres grandes conférences de presse auront lieu simultanément dans le monde entier, au Chili (en espagnol), en Chine (en mandarin), au Japon (en japonais), à Taiwan (en mandarin) et aux États-Unis (en anglais).

Réalisé grâce à l’Event Horizon ‘Scope , une association de radiotélescopes, ce cliché est le fruit d’une collaboration de plus de 2 ans entre les différents pays attachés au projet :

Le monde scientifique nerveux et enthousiaste

De nombreuses personnalités se sont exprimées pour montrer leur impatience face à un tel événement. Du prix Nobel de Physique Brian Schmid à l’astrophysicienne et cosmologiste Céline Bœhm, tous étaient là pour vivre cette avancée majeure. Heino Falcke, qui prenait la parole lors de cette conférence, n’avait pas pu cacher son émotion avant un tel évènement :

235 ans que la première théorie sur l’existence des trous noirs fut publié. Cette photo marque une étape importante dans la recherche spatiale et fait figure de révolution scientifique.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.