Pénélope et Chloë : la beauté des objets du quotidien

Image d'avatar de Jonathan DuchesneJonathan Duchesne - Le 21 mars 2017

Instinct. Forme. Couleur. Ces 3 mots résument bien l’univers créatif des deux artistes visuelles montréalaises, Pénélope et Chloë. Grâce à une complicité naturelle, le duo cumule les projets artistiques à un rythme fulgurant. Bien installées dans le quartier Rosemont, elles discutent des matériaux utilisés, de l’importance de garder nos yeux d’enfants et des collaborations marquantes au cœur de leur démarche.

Pénélope et Chloë
Crédit photo : Étienne Dufresne

Percevoir les choses autrement

Elles se rencontrent au Cégep Lionel-Groulx, mais c’est à l’UQAM que leur véritable collaboration prend forme. Ne souhaitant pas adhérer à l’école de pensée conceptuelle imposée par l’université, elles commencent à développer des projets davantage instinctifs en dehors des heures de cours. « On aime se promener dans la rue et se laisser inspirer par un objet ou une forme, au départ, anodin », confient-elles.

En fait, pour elles, aucun objet, forme ou couleur n’est banal. « Tout est joli, il s’agit simplement de les voir autrement », aiment-elles répéter tout au long de l’entretien. D’ailleurs, après leurs heures de travail, les deux comparses s’amusent à agencer des objets recyclés qui, de prime abord, n’ont rien à voir ensemble. Elles prennent des photos du résultat final et en font des projets instantanés qu’elles diffusent sur Instagram sous le thème “série du jour”.

Pénélope et Chloë

Pénélope et Chloë

Le tissu, le plastique, le rembourrage, le papier bulle et le bois font aussi régulièrement partie du travail de Pénélope et Chloë lorsqu’elles se mettent à la sculpture dans leur petit studio. Mais pour elles, l’objet et le matériau demeurent secondaires. « La beauté est dans la forme, c’est comme voir l’objet dans les yeux d’un enfant, illustrent les artistes. Il ne sait pas que c’est une chaise, pour lui, ce n’est qu’une forme. »

Quelquefois, selon le duo, il faut prendre le temps d’enlever nos « lunettes d’adulte » afin de retrouver l’innocence de l’enfance. Cette façon de faire révèle une toute autre poésie du quotidien et résume bien le souhait des deux artistes.

Pénélope et Chloë

Un bel exemple est celui de la mère de Chloë. Elle lui a récemment fait part de sa nouvelle façon de voir les déchets et les objets recyclés de la maison. « Elle m’a dit, finalement, je trouve ça beau les ordures ! », raconte Chloë. C’est donc mission accomplie pour les deux jeunes artistes.

Collaborations fructueuses

Pénélope et Chloë sont tout sourire lorsqu’elles abordent leurs nombreuses collaborations, passées, présentes et futures. Clés de leurs succès et de leur enthousiasme, ces rencontres leur permettent « d’échanger sur diverses formes d’art, de mieux comprendre notre environnement et de stimuler la création », selon elles.

art

D’ailleurs, ce réseau les a amenées à collaborer, pour des photos promotionnelles de 2015 à 2017, avec la chanteuse Klô Pelgag et le photographe Étienne Dufresne.

Que ce soit avec des musiciens, des photographes ou d’autres artistes visuels tels que les Mêmes-Cacaïstes ou encore Geneviève Lebleu, les croisements des genres et des méthodes de travail se retrouvent toujours au centre de leur démarche artistique.

art

Toutefois, une collaboration leur est particulièrement chère depuis peu : elles travaillent avec des jeunes immigrants de première génération entre 6 et 12 ans de la “Petite Maison” du quartier St-Michel. Celle-ci s’avère menacée de démolition et l’intervenante en place souhaite que les jeunes y conservent un agréable souvenir. Pénélope et Chloë assument ainsi la mission de travailler avec les différents objets du lieu, en compagnie des enfants, dans le but d’enjoliver leurs souvenirs. Le résultat sera consacré à une exposition prévue le 12 mai prochain à La Tohu.

cool art

Alors qu’elles prennent un plaisir fou à communiquer leur amour des formes et des couleurs, une grande maturité artistique caractérise déjà les deux artistes dans la mi-vingtaine. En se donnant le droit de créer ainsi, elles permettent à tous de voir et de comprendre que la beauté n’est jamais très loin de nous.

–» Pénélope et Chloë exposent à partir de ce mardi 21 mars leur série « Cric-Park » à l’Espace des Mêmes : événement facebook

–» Pour suivre leur travail : site web | facebook | instagram

Pénélope et Chloë

miam

Pénélope et Chloë

Pénélope et Chloë

Pénélope et Chloë

Pénélope et Chloë

Pénélope et Chloë

art coloré

poubelle

Pénélope et Chloë : la beauté des objets du quotidien 2

art

inspiration

inspiration visuelle

création visuelle

artistes

Enregistrer

Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Cabourg Mon Amour : à quoi s’attendre pour la 10e édition

Plus les jours passent et plus nous nous rapprochons des…

21 mai 2024

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest Grenoble-Alpes fête ses 10 ans !

Le Street Art Fest repart à l'assaut des rues de…

17 mai 2024

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Georges Rousse ou l’art de l’anamorphose !

Figure incontournable de l’anamorphose, George Rousse bouleverse les limites de…

15 mai 2024

Jonathan Duchesne
Article écrit par :
Passionné d’histoire, de politique et d'écriture, Jonathan complètera un baccalauréat en histoire à l’UQAM contre vents et marées. Après avoir rédigé un premier roman intitulé Une vie sans problème est-elle possible?, il se lance dans la poésie. Du recueil Lumineuse Tragédie naît le personnage de Ludovic, jeune homme de 28 ans aux prises avec un problème d’existence. D’ailleurs, Jonathan rédige actuellement une succession de nouvelles mettant en vedette ce personnage sur le site decouvrezvilleray.com. En plus de travailler dans le secteur administratif de la banque d’investissement Morgan Stanley, il est aussi rédacteur pour professionElle et Beware.Mtl.

Laisser un commentaire

3 commentaires

  • Maude Gauthier

    Salut,

    Je travaille pour projet caravelle! Nous faisons les relations de presse de plusieurs artistes musicaux à Montréal et plusieurs expositions dont celles de la Tohu. Nous aimerions vous ajouter à nos listes de presse.

    Possible de me donner un courriel pour vous ajouter ?

    Merci
    M.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.