Retour sur les dix ans du Nikon Film Festival avec l’édition 2020, expression et inspiration en quelques secondes de toute “une génération” de réalisateurs et d’acteurs en herbe.

Qu’est-ce que le Nikon Film Festival ?

Le Nikon Film Festival est un festival de cinéma international de très courts-métrages organisé par Nikon. Créé en 2010, il récompense annuellement à Paris, les jeunes talents du cinéma à travers diverses catégories de prix devenant en quelques années une référence mais surtout un tremplin destiné aux vidéastes amateurs ou professionnels. Un concept simple nous est proposé : réaliser un film court de 2 minutes et 20 secondes sur un thème imposé chaque année, à la participation accessible pour tous. L’inscription est gratuite et le jury est composé de professionnels du cinéma, des médias et de l’image qui décerneront le prix au grand gagnant.

Mais qu’en est-il ?

Mercredi 15 janvier 2020, 12h : Trop tard mon gars ! Remballe ta caméra, ton micro, ton trépied, et rentre chez toi puisque le Nikon Film Festival 2020 vient de clôturer les votes ! C’est comme ça ! On t’avait pourtant dit “n’attendez pas le dernier moment !” Bref !
À l’occasion de la 10ème édition, Nikon Film Festival lance un nouveau défi : illustrer le thème de “La génération”. Passé, présent ou futur, peu importe tant qu’elle est le reflet de ce que nous sommes et de ce que nous faisons. “Les différentes générations symbolisent également des pensées, des combats, ou encore des convictions qui caractérisent son identité”. Fiction, récit historique, film d’animation ou documentaire sont libres. Ce qui est attendu, c’est un regard personnel sur cette thématique à la créativité sans limite, dont les connaissances et les expériences seront plurielles.

En attendant le résultat de cette nouvelle édition 2020 du Nikon Film Festival, Beware! vous propose de revenir sur la composition du jury :

Le Jury des Nikon Films Festival 2020

Cédric Klapisch : Président du Jury

Cédric Klapisch
Cédric Klapisch

Cedric Klapisch est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma français révélé par les succès surprise de films à petit budget, Le Péril jeune (1994) et Chacun cherche son chat (1996). C’est en 1996, avec un air de famille, une adaptation de la pièce de théâtre homonyme de Jean-Pierre Bacri et Agnèse Jaoui, qu’il obtient le César du Meilleur scénario original, ou adaptation ; le long-métrage sera quant à lui plusieurs fois récompensé aux Césars. Mais c’est durant les années 2000-2010 qu’il écrit et réalise une trilogie à succès, celle des aventures de Xavier Rousseau, avec L’Auberge espagnole (2002), puis Les Poupées russes (2005) et Casse-tête chinois (2013). Il y dirige un casting de valeurs sûres du cinéma européen, mené par Romain Duris, un de ses acteurs fétiches qu’il découvre avec Le Péril jeune.

Thierry Chèze :

Thierry Chèze
Thierry Chèze

Thierry Chèze est un journaliste, critique de cinéma et animateur de télévision et de radio français. Journaliste au magazine Studio Ciné Live depuis 1993, il est également chroniqueur dans les émissions Ça balance à Paris, sur Paris Première, et La Quotidienne du cinéma et Star Mag sur TPS Star. Mais c’est en 2005 qu’il consacre à l’académie des Césars un documentaire qui s’intitule 30 ans de César.

Jonathan Cohen :

Jonathan Cohen
Jonathan Cohen

Jonathan Cohen est un acteur qui débute au cinéma en tant que comédien de doublage prêtant notamment sa voix à Myles Horgan dans le film Le Vent se lève, Ethan Suplee dans The Fountain, Brad Pitt dans Burn After Reading ou Matthew john Armstrong dans la série Heroes, exercice qu’il n’a jamais vraiment abandonné. En 2006, il débute au cinéma chez Lisa Azuelos, réalisatrice qui lui offre le rôle de vendeur dans son film Comme t’y es belle!. Il sera repéré par Éric Rochant et rejoindra la deuxième saison de la série Mafiosa, mais c’est dans le rôle d’Hassan dans la série Les Invincibles en 2010, qu’il se fera connaitre du grand public. Jonathan Cohen devient de plus en plus présent au cinéma avec des petits rôles et c’est en 2012, dans la comédie Un Plan Parfait, qu’il obtient un rôle plus conséquent, lui permettant d’enchainer projets télévisuels et autres long-métrage.

Alexandre Dino :

Alexandre Dino
Alexandre Dino

Alexandre Dino est un responsable et membre du jury du Nikon Film Festival, spécialisé depuis plus de 8 ans dans la communication, la création de contenus et le marketing digital.

Pascale Faure :

Pascale Faure
Pascale Faure

Pascale Faure est une scénariste, coproductrice et responsable des programmes courts de Canal+.

Ana Girardot :

Ana Girardot
Ana Girardot

Ana Girardot est une actrice française révélée au grand public en 2010 dans le troublant Simon Werner a disparu…, le premier long-métrage de Fabrice Gober. Il y incarne Alice, une jeune lycéenne aussi belle que mystérieuse, petite amie du fameux Simon évaporé en pleine forêt. Elle enchaîne les projets mais c’est à partir de 2012 que tout s’accélère pour la jeune actrice. Il y retrouve le réalisateur Fabrice Gobert dans une série qui s’intitule Les Revenants, diffusée sur Canal+. En 2013 elle se glisse dans la peau de la fille de Gérard Lanvin et fait craquer son ami Jean-Hugues Anglade dans Amitiés sincères. Elle croise ensuite la route de Gérard Depardieu et Benoït Pœlvoorde dans Saint Amour en 2016. L’année suivante, la jeune femme rejoint le casting de Ce qui nous lie, nouveau drame de Cédric Klapisch.

Eye Haïdara :

Eye Haïdara
Eye Haïdara

Eye Haïdara est une actrice qui obtient en 2006 son premier rôle au cinéma dans Regarde-moi d’Audrey Estrougo où elle y incarne une jeune femme amoureuse du même garçon qu’une autre fille. Elle poursuit avec Film Socialisme de Jean-Luc Godard et Jimmy Rivière de Teddy Lussi-Modeste dans lesquels elle joue un petit rôle. Plusieurs projets s’offrent à elle, notamment le rôle d’une prisonnière violente qui rend la vie dure à Sophie Marceau dans La Taularde d’Audrey Estrougo. Mais c’est en 2017 que sa notoriété augmente, lorsque sort en salle Le Sens de la fête où elle interprète l’un des rôles principaux, comédie réalisée par Éric Toledano et Olivier Nakache. Elle reçoit le Prix lUmières du meilleur espoir féminin et début 2018, Eye Haïdara est nommée au César du Meilleur espoir féminin pour sa performance dans Le Sens de la fête.

Julien Neutres :

Julien Neutres
Julien Neutres

Julien Neutres est un spécialiste des médias et des industries culturelles. Sa passion : décrypter les images contemporaines, leurs allers-retours entre imaginaire et réalité, leurs retombées dans la société. Il est nommé comme directeur de la création, des territoires et des publics au CNC (Centre National du Cinéma et de l’Image animée) en remplacement d’Anne Cochard.

Guillemette Odicino :

Guillemette Odicino
Guillemette Odicino

Guillemette Odicino, est une journaliste et critique cinéma à Télérama depuis quinze ans. Chroniqueuse dans des émissions culturelles de France Inter (Les Affranchis en 2012-2013 et Pop Fiction en ce moment). Intervenante sur Canal+ dans le Crash test cinéma pendant des années et au Palmomètre pour le festival de Cannes. Rédactrice en chef des Hors séries Télérama sur Marilyn Monroe et Louis de Funès, etc. tant partage de son amour du 7ème art.

Rod Paradot :

Rod Paradot
Rod Paradot

Rod Paradot est découvert par la réalisatrice Emmanuelle Bercot qui jette son dévolu sur lui pour en faire le héros de son nouveau film, La Tête haute. il n’a jamais joué la comédie et se retrouve propulsé au centre d’un long-métrage réunissant des pointures du cinéma français comme Cathérine Deneuve, Benoît Magimel et Sara Forestier. Ce film raconte l’histoire de Malony, de son enfance à la fin de son adolescence. Perturbé et violent, le jeune homme est suivi par une juge pour enfants incarnée par Catherine Deneuve et d’un éducateur pugnace figuré par Benoît Magimel. Le film est projeté en ouverture du Festival de Cannes 2015 et propulse la révélation Rod Paradot sur la Croisette.

.