Les figures masquées de Charles Fréger envahissent Arles

” Personne ne peut porter longtemps le masque “, tels étaient les mots de Sénèque. Les photographies de Charles Fréger quant à elles, le portent brillamment et s’exposent à Arles jusqu’au 28 août au sein de l’église des Trinitaires à l’occasion des Rencontres de la photographie 2016.

Charles
NAMAHAGE, Ashizawa, Oga, préfecture d’Akita – Charles Fréger

Ethnologue, photographe et bien évidemment portraitiste, Charles Fréger est parti à la rencontre des figures masquées rituelles du Japon. L’exposition s’intitule Yokainoshima qu’il faut traduire en japonais par l’île aux monstres. Ils font références aux nombreuses créatures présentes dans la culture et l’imaginaire japonais.

charles
Charles Fréger - Yokainoshima
Charles Fréger – Yokainoshima

Cinq voyages à travers le pays et cinquante-huit endroits marquent le travail diversifié de l’artiste. Les créatures masquées prennent la pose dans un Japon rural. Et si ces “monstres” attirent notre curiosité de part leur différentes caractéristiques physiques, les paysages sont tout autant surprenant. On passe de la neige à la mer, des rizières à un intérieur tantôt rustiques, tantôt typiques en passant par la montagne.

Une exposition variée et des clichés aux couleurs vivaces qui captivent l’attention des curieux avides de voyages et de découvertes.

charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0521
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_1221
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0981

La passion de Charles Fréger ? Vouloir parcourir le monde à la recherche de certains peuples et groupes. En 2011, avec Wilder Mann, il présentait un tour d’Europe des costumes d’ethnies perdues. Deux ans plus tard, il enfilait le ciret breton pour réaliser un inventaire des coiffes bretonnes. Aujourd’hui, il enrichi son travail en explorant un recoin de l’Asie. Mais ou va-t-il nous mener par la suite ?

charles_freger_yokainoshima_2013_2015_161
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_158
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_1421
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_1381
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_1151
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_1011
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0901
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0841
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0561
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0551
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0531
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0411
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0431
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0391
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0251
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0271
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0211
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0241
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0221
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0191
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0091
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0101
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0071
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0051
charles_freger_yokainoshima_2013_2015_0061

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d'articles
Mode: 6 sites pour être unique