Les derniers amérindiens sous l’objectif d’Edward Sheriff Curtis

Image d'avatar de Fabien KerneisFabien Kerneis - Le 14 mars 2016

curtis-13

La série «North American Indian» qui a plus d’un siècle est une plongée dans l’Amérique du Nord du début des années 1900 et des tribus indiennes, encore présentes à cette époque. Entre 1904 et 1924, le photographe Edward Sheriff Curtis a traversé forêts, rivières et montagnes pour découvrir et capturer la culture amérindienne. Ce qui pourrait d’ailleurs faire de lui l’un des précurseurs du safari photo, mais ce n’est pas le sujet.

Très tôt dans son projet, soit en 1906, le photographe est approché par un riche commercial souhaitant financer un documentaire sur le peuple indigène amérindiens. La série «North American Indian» a alors vu le jour et a permis au photographe de consacrer une bonne partie de sa vie à ce projet. Au cours de cette aventure, il a cumulé près de 40 000 photographies de plus de 80 tribus différentes (Navajo, Sioux, Apsaroke, Papago, Apache), dans différentes régions d’Amérique du Nord (Arizona, Washington, Colombie-Britnnaique, Californie, entre autres).

Cette dévotion place la série d’Edward Sheriff Curtis comme l’une des plus impressionnantes du monde. D’une part, car celle-ci est extrêmement vaste mais aussi par sa beauté et la proximité palpable entre le photographe et ses modèles.

amérindiens

À travers cette pièce historique ressort la réalité d’une culture mise à mort et négligée par des années d’oppression. Déjà en 1900, le photographe ressentait cette menace de disparition et – heureusement ou malheureusement – pensait déjà à créer une trace de cette immense culture. Ces clichés retracent alors la culture amérindienne, les coutumes, les rôles de chacun, les visages et les croyances de ce peuple. Aujourd’hui le souvenir perdure et il est tenace, le dernier film d’Iñárritu en est la preuve.

«The passing of every old man or woman means the passing of some tradition, some knowledge of sacred rites possessed by no other…Consequently the information that is to be gathered, for the benefit of future generations, respecting the mode of life of one of the great races of mankind, must be collected at once or the opportunity will be lost for all time». Edward S. Curtis

curtis-12 In the land of the Sioux

amérindiens

curtis-3

indiens d'amérique

curtis4x5-2

curtis4x5-7

curtis4x5-8

curtis4x5-11

curtis5x7-4

curtis5x7-6

curtis5x7-7

curtis5x7-9

curtis5x7-10

curtis5x7-12

curtis5x7-13

curtis5x7-14

curtis5x7-16

curtis5x7-23

curtis5x7-28

 

Enregistrer

Partagez avec vos amis :)
A voir aussi !
A la rencontre de The Soul Twins

A la rencontre de The Soul Twins

The Twin Souls, formé par les frères Guilhem et Martin…

27 février 2024

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Invaders – un 1500ème Space Invader se pose sur le Centre Pompidou

Un Nouveau Jalon pour le Street Art Parisien Dans le…

23 février 2024

A la rencontre de Whim Therapy

A la rencontre de Whim Therapy

Porté par une envie de se libérer des carcans de…

14 février 2024

Fabien Kerneis
Article écrit par :

Laisser un commentaire

2 commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.