La Guerre Froide selon Peter Hapak

L’oeuvre de Peter Hapak, photographe hongrois vivant et travaillant aux États-Unis, est à l’image de l’identité de ce dernier.
Si beaucoup de ses photos, dans une visée commerciale ou bien éditoriale, (et dont les modèles seront Marion Cotillard, Georges Clooney ou encore Tilda Swinton) revendiquent une identité très hollywoodienne et se présentent sous forme de portraits convenus, statuaires, caractérisés par des profils trois quarts et des poses propres au monde de la mode, le reste des clichés de Peter Hapak révèle un bagage culturel très européen.

Certaines photos en effet signent une véritable fascination pour le nu, le flottement, les contorsions du corps humain surtout; les tons pastels font alors place à des couleurs crues, tandis que la lumière aux contours plats qui caractérisait les premières séries cède à une lumière nuancée et vaporeuse.

Outre ce conflit évident dû à la double identité artistique de Hapak, américaine et européenne, l’œuvre de ce dernier se caractérise  surtout par sa parenté assumée avec la peinture ; l’utilisation du flou et des couleurs, principalement, font ainsi des photos de Peter Hapak de véritable aquarelles, dignes héritières des toiles accouchées un siècle plus tôt par les impressionnistes.

www.peterhapak.com