d7f2c745741363-583bef589e1b7

Après une précédente série appelée Explosions, le photographe danois (skoll) Ken Hermann  pousse sa recherche esthétique plus loin avec Explosion 2.0.

Accompagné d’un professionnel pyrotechnique il a su à travers cette série capturer les moindres détails de l’explosion. La rapidité de l’action (de quelques millisecondes) force le photographe à capturer le juste instant comme jamais.

De la violence de l’explosion naît un sentiment de grâce, et poétique : un nuage de fumée flottant tacheté ça et là par les flammes orangées de la combustion. Cette poésie est appuyée par l’absence d’explosifs ou résidus d’explosifs visibles, qui camouflent entièrement l’origine de la déflagration.

cf38c745741363-583bef589cfcc
aa2fc845741363-583bef589c870
Ken Hermann
27e73c45741363-583bef58995c2
86158445741363-583bef589d5bd
941b4d45741363-583bef589a3ff
78bfcd45741363-583bef5898b2f
b437ba45741363-583bef589aa02
Ken Hermann
dd38a945741363-583bef589b695
a4dfc945741363-583bef5899ce0
Ken Hermann

son site