Interview : Snakehips, from a beer to the success 1

Interview : Snakehips, from a beer to the success

Press Image 2-96880711

Snakehips, c’est ce duo de deux anglais qui est apparu dans nos oreilles à partir de 2013 à coup de remixs et d’edits. D’abord, en lumière par des chaînes YouTube comme Majestic, le duo (composé de Oliver Lee and James Carter) possède à son arc quelques EP’s ayant tous une identité sonore différente. De Day With You (2014) au petit dernier All My Friends (fin 2015) en passant par Forever PT.II (2015) , Snakehips a su se hisser au top des Charts et des Tops jusqu’à exploser avec le titre All My Friends en collaboration avec Tinashe et Chance The Rapper.

Le duo faisait vendredi dernier un arrêt du côté de la capitale afin de rencontrer les médias français. Pour cela, le rendez-vous était donné dans les prestigieux bureaux de Sony, après une longue journée d’interview pour les artistes, la fatigue pouvait se faire sentir, les réponses furent donc concises. On a parlé de leur rencontre, leur amour pour la Reine d’Angleterre ou encore Coachella d’où revenait les deux compères peu avant cette rencontre, lisez donc plus bas ;-)

Beware : Votre rencontre s’est faite autour d’un sake, vous en buvez toujours ?

Snakehips : C’était pas exactement ça (rires) ! On était effectivement dans un bar à Sake à Hong-Kong, mais on buvait une bière chinoise très bonne, enfin je crois… j’ai plus trop de souvenir (rires)

Pourquoi avoir choisi ce nom, Snakehips. Il sonne bizarre pour des anglais.

S : C’est vrai ! On voulait un nom avec des intonations chantantes, un nom qu’on retient vite aussi. C’est parti d’une blague et au final c’est resté et je trouve que ça nous représente bien.

Vous vous êtes fait connaître en 2013 via vos premiers remix et edits, l’ensemble de vos projets sont accompagnés d’une série de remix, que signifient-ils pour vous en tant qu’artistes ?

S : C’est une de nos facettes artistiques. Quand tu remix un titre, tu présentes ta propre version de l’œuvre, tu apportes ton univers. C’est aussi une manière de mettre en valeur le travail d’un autre artiste, tout en donnant ta vision des choses.

Sur votre dernier projet, All My Friends, figure 3 collaborations pour 4 titres, question bien trop banale… Mais avec quels artistes aimerez-vous le plus collaborer ?

S : C’est même 4 collaborations pour les 4 titres (rires) ! Pour le coup dans le futur … Oh, “Shit men” (rires). Bien trop de personnes;  The WeekndAzealia Banks…

D’ailleurs, on sent que vos titres sur cet EP, surtout All My Friends, sont beaucoup plus formatés radio et grand public, c’est un choix délibéré ou juste une nouvelle direction artistique passagère ?

S : Le morceau s’est fait naturellement, sans idée directrice. En faite, tout est partie des voix et le reste à suivit, on a composé par dessus. Notre prochain projet sera sûrement différent, de toutes façons on fait tout pour qu’ils le sont à chaque fois !

Qu’est ce que vous pensez de ça : le média américain Pigeons and Planes en partenariat avec Spotify dévoilait que votre titre All my Friends était le titre « rap » le plus écouté de la ville de New-York.

S : C’est vrai que ça peut paraître bizarre de classer “All My Friends” dans la catégorie “rap”, c’est plus du hip-hop…Mais après tout pourquoi pas.

D’ailleurs, quand on produit un tube planétaire (n’ayons pas peur des mots) comme All My Friends, comment on envisage le futur ?

S : Alors là…. (rires)

Vous revenez de Coachella, pourquoi moi le petit français que je suis j’ai l’impression que c’est l’expérience de tout les musiciens ?

S : C’est tellement … “clean”, tout est parfait et bien organisé. C’est un grand pas dans la carrière d’un artiste.

Vous faites le tour de Monde en ce moment, le retour en Angleterre c’est un étape obligatoire ?

S : C’est une étape vraiment essentielle. On se repose on fait le point ça nous permet aussi d’avoir du recule sur nos anciens projets mais aussi ce qu’on a envie de faire plus tard. Et puis, on peut reprendre de l’inspiration pour notre travail.

D’ailleurs, vous supportez qui pour l’Euro ?

S : L’Angleterre, évidement même si on est est pas très foot.

En bons britanniques, vous préférez la Reine d’Angleterre ou le fish & chips ?

S : God Save The Queen..

 

Merci Snakehips !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.