Certains d’entre vous ont peut être entendu parler du collectif Mawimbi. Cette bande de potes secoue les nuits parisiennes depuis le 30 mai 2013 et ils fêteront le 6 juin leur premier anniversaire au Badaboum, l’occasion pour nous de découvrir un peu plus ce collectif.

vignettemawimbiday (1)

Mawimbi signifie “ondes” en Swahili

Clément, Alex, Adrien, Lucas et Bertrand sont des amis, tous passionnés de musique mais il n’avaient jamais rien construit ensemble auparavant malgré le fait de jouer de temps en temps dans les mêmes soirées. A l’écoute du deuxième EP de l’anglais ROMARE, ils ont réalisé que son projet musical était peu connu en France et peu exploré. Il s’agit d’une réflexion sur l’influence de la musique africaine dans la musique électronique. Mawimbi signifie “ondes” en swahili et c’est en quelque sorte une métaphore de leur projet musical. Le swahili étant une langue parlée dans plusieurs pays, donc n’ayant pas de frontières.

Pouvoir Magique propose une techno chamanique, SSCK une electronica versatile teintée de house et d’influences UK, Wolfchild une bass music à l’anglaise et ALT un goût prononcé pour les musiques ghetto, le hip hop, africain ou non et la bass music.
Chacun d’eux a donc une culture différente, et pourtant cette idée était un fil rouge parfait, un lien fort entre leurs diverses influences. Ils ont donc décidé de tenter l’aventure avec une première soirée Chez Moune le 30 mai de l’an dernier.
Leur invité était Mo Laudi, Dj et MC de feu Radioclit. Originaire de Polokwane, Mo Laudi est un vrai showman qui n’a pas failli à sa réputation. Après cette soirée très chaleureuse, il fallait continuer. Invités à la Villette Enchantée en juillet, ils prennent les commandes du Wanderlust en août avec 3 autres collectifs proches d’eux (Class 84, A La Fresh, Version Originale). En Septembre, après l’ouverture de la Petite Taverne et une soirée au Batofar, ils sont invités à jouer en terrasse de la Concrete le 22 septembre de midi à 20h.

 

Une ascension fulgurante

L’épopée ne s’arrête pas là. Ils retrouvent Aero Manyelo, Marvy, Greg Gauthier, Emile Omar (Radio Nova) et leur ami Mo Laudi, curateur de la soirée, pour le festival Sharp Sharp Johannesbourg le 2 novembre 2013 à la Gaîté Lyrique. La salle affiche complet, l’ambiance est au rendez-vous, c’était une très belle soirée pour le collectif. Ils multiplient alors les événements dans de nombreux lieux de Paris, se posant de plus en plus en défricheurs en invitant des artistes parfois méconnus mais dont la démarche correspond à leur idée de la musique. Au Djoon ils partagent l’affiche avec la nouvelle scène house sud-africaine (Shimza, Cuebur) et à la Machine du Moulin Rouge, ils convient les anglais Drumtalk et The Busy Twist. Un autre haut lieu investi par Mawimbi à ne pas oublier est le 6B : d’abord bookés sur une 75021, ces fêtes techno de qualité montrant la vitalité des collectifs du bassin parisien, ils se retrouvent ensuite à ouvrir pour La Caution ou encore collaborer avec Soukmachines et y amener le dj américain José Marquez et le label allemand Vulkandance avec un live d’Africaine 808 et un set de Nomad et Dirk.

Ils se concentrent maintenant sur la sortie de leur première compilation prévue pour l’automne 2014. Cette compilation sera l’occasion de développer le projet Mawimbi en collaborant avec de nombreux artistes dont ils apprécient le travail. L’activité de Mawimbi est donc amenée à croître. A savoir qu’ils seront sur la scène de Solidays le samedi 28 juin.

 

Mawimbi fête sa première année

Afin de célébrer dignement leur premier anniversaire, ils ont invité un plateau d’exception. Club Highlife est la résidence d’Auntie Flo au Sub Club de Glasgow. Cette dernière s’est déjà exprimée à Plastic People ou encore à la Fabric de Londres ainsi qu’au HumboldtHain Club de Berlin.

Il s’agit de la première Club Highlife à Paris avec au programme :

Club Highlife Room :
Auntie Flo + Esa (Live)
Andrew Thomson (Huntleys + Palmers)
Mawimbi Dj Crew (Live + Djs)

Friendly Room :
Bbrave (Akwaaba Music)
Mo Laudi
Génèse & Trépas

Quelques mots sur les autres invités : Esa est un percussionniste et dj qui accompagne Auntie Flo en live. Il est aussi l’un des protagonistes du documentaire Electric Roots présenté au Festival de Cannes dans le Short Film Corner. Andrew Thomson est le directeur du réputé label anglais Huntleys + Palmers. Quant à Bbrave, directeur d’Akwaaba Music, il est connu pour ses tournées en Afrique à la rencontre d’artistes locaux, qu’il a raconté sur les magazines The Fader ou encore Okay Africa. Génèse & Trépas sont des amis de Mawimbi, vidéastes, djs, graphistes, ils touchent à tout mais surtout à la musique.

Vous pouvez donc découvrir tout ça au Badaboum le 6 juin.

BEWARE VOUS FAIT GAGNER 2×2 PLACES.

Liens :
Préventes : http://po.st/mawimbidaytickets
Event : http://po.st/mawimbiday

MAWIMBIDAY Bon