Ils sortaient un premier EP chez Basilar Records (ici) en 2013 et y’avait déjà pas de quoi chamailler, c’était bon et ça fonctionnait comme la transition d’une soirée trop violente et qu’on n’assume plus, atterrissage toute en souplesse avec mention spéciale pour 14th.

https://soundcloud.com/lage-dor-music/einleit-i-wonder-lage-dor-remix/s-6EY43

Aujourd’hui, les voilà embarqués chez XVIIIÈMEPENINSULE (abri parisien de collaborations artistiques et sauvages) pour sortir un nouvel EP “Body & Souls” dont les premières secondes feraient un peu serrer les dents mais dont l’ensemble – en se raccrochant toujours à la bouée électro – leur laisse la liberté de faire ce qu’ils veulent et d’exprimer l’âme d’un groupe, d’influences différentes  : “Pour notre nouvel EP, on ne s’est pas posé de questions. Les nouvelles lignes artistiques sont venues naturellement, essentiellement avec le Live. Il a principalement été composé en jouant ensemble, d’où ce coté plus rock. “Body and Soul” a une approche beaucoup plus frontale que le premier EP. Le chant et les thèmes abordés venaient plus d’un besoin viscéral que d’une quelconque direction artistique volontaire (…) On ne veut en aucun cas se mettre de limite, nous sommes autant influencés par le R’n’B moderne que par la techno, le rock indépendant ou le jazz. C’est aussi pour ça que l’on prend beaucoup de plaisir a remixer d’autres artistes, d’autres horizons, tel que EINLEIT. “

Ce nouvel EP trouve aussi toute sa grâce sur scène où le trio tente du faire de la vidéo live une deuxième performance : “C’est aussi un travail que l’on veut thématique plus que divertissant. Nicolas (notre VJ) est parti en Norvège pour capturer des images qui nourriront notre prochain dispositif live. On cherche notre identité visuelle au fur et à mesure que nous travaillons ensemble, et je pense que le froid nordique correspond bien à la période Body and Soul. On met un point d’honneur à concevoir tout nous même, de la musique aux visuels, en tissant des liens sur nos façons de concevoir le live.” 

Et comme Beware Magazine aime les jeunes qui en veulent, on est fiers de vous relayer cette très chouette exclu, un remix de I Wonder de Einleit.
L’Âge d’Or vient d’injecter dans Einlet ce rythme pop qui donne matière à danser jusque très tard, on espère que ça vous plaira en attendant la soirée du 27 mars au Glazart où on posera bouteille/duvet/chat/parasol.

Event Facebook