C’est l’heure de Sound Pellegrino Vol. 4 Melodic Mechanisms !

Merci 2015, merci la team Sound Pe, le Père-Noël, Latex & Orgasmic, reviennent avec leur caviar cuvée automne hiver 2014, joliment nommé Melodic Mechanisms. Quatrième édition d’une certaine longue série, ils ont compilé les morceaux ultra frais, tant par les contributeurs habitués que des petits nouveaux qui font toujours si plaisir à entendre.

sound pellegrino vol 4 melodic mechanisms

Comme dans les précédents volumes, on retrouve une petite brochette de producteurs UK qui ont déjà bien la côte outre manche. Après Ikonika de chez Hyperdub, L-Vis 1990, co-boss de Night Slugs, on retrouve Sudanim, CYPHR et Moleskin. Les deux premiers chez Her Records, l’autre chez Goon Club AllStars. Et comme on est jamais trop servi,  on vous met en annexe quelques trucs à écouter en rab’.

sound-pellegrino-thermal-team

Ecoute obligatoire de cette track avant de continuer la lecture :

Enorme coup de love avec Sudanim qui nous lâche une track complètement incroyable, Seydou, à écouter plusieurs fois par jours, partout. Dès la première écoute c’est une énorme fracasse, un hymne de la conquête d’une autre planète. Si Star Wars était sorti en 2020, elle serait dans la BO. En gros, 21/20 ou l’emoji 100.

Il y a peu on a vu Sudanim était en tête d’affiche de la première Bonus Stage, soirée gérée par Betty et Nicolas Malinowsky. On retrouvera Alex Deamonds de chez Night Slugs lors de la prochaine d’ailleurs. C’est tous les deux mois à la Java, et ça s’ajoute à la longue liste des places to be à Paris.

On sent petit à petit que le son UK et surtout d’east London commence à toucher la capitale française.

Il serait vulgaire de ne pas mentionner le jeune Doline, nouvelle recrue surprise du label, qui s’invite l’air de rien direct en opening. Jeune français qui réserve certainement des grosses surprises tant il a su séduire Teki, on détecte déjà un avenir plus que prometteur. Para One utilise sa track dans un show sur Rinse, et Teki ne le qualifie pas moins de young God.

Le piano très envoutant de Chill Gonzalez revient, aussi doux que les sentiments qu’il transporte. Même instrument pour Nicolas Malinowsky, mais en version électronique et plus énervé, mais toujours empli d’émotions.

Alors que la SND.PE Vol.3 était plus accès club-music, ici on s’installe dans nos rêves et fantasmes, les idées plus libres et rêveuses.

La preview, c’est par là :

ANNEXES :

Un mix du label Goon Club Allstars qui arrache un peu là tête, et une page dédiée absolument incroyable, les néons calés sur le spectre

Sudanim pour un mix pour le blog TRUANTS & pour l’Overdrive Infinity, toujours chez notre cher Teki (bisous à lui, et sa team)

Plus d'articles
Julien Granel, un premier EP solaire et hypnotisant