Pourquoi la carrière de Lupe Fiasco, le protégé de Jay-Z, ne ressemblera à aucune autre 1

Pourquoi la carrière de Lupe Fiasco, le protégé de Jay-Z, ne ressemblera à aucune autre

Pourquoi la carrière de Lupe Fiasco, le protégé de Jay-Z, ne ressemblera à aucune autre 2

Du succès à la retraite il n’y aurait qu’un freestyle. Rajoutez à cela un peu de réseaux sociaux, quelques clash Internets et vous obtenez la fin de carrière de Lupe Fiasco. Le rappeur de Chicago claque la porte de la meilleure des manières.

Le phénomène que les amateurs de rap ne voulaient jamais voir venir semble pointer le bout de son nez. Les plus grands commencent à prendre leur retraites. Si les MC ayant mis le micro de côté savent se renouveler en ingénieux businessmen, producteurs ou acteurs (si ce n’est les trois en même temps), le constat est là: certaines de nos idoles virent en touche. Notre rappeur du jour n’est officiellement pas encore arrivé au bout de son contrat avec la rap industry mais ses prochains albums font office de testament pour ses fans et un hommage à dix ans de carrières. Lupe Fiasco est notre rappeur du jour.

Le fait remarquable avec Lupe Fiasco, c’est que le rappeur de Chicago a toujours semblé être présent dans ce rap-jeu. Wasalu Muhammad Jaco, de son vrai nom, signait en 2006 son premier album Food and Liquor sur le label Atlantic Records, était adoubé par Jay-Z et Kanye et commençait la carrière qu’on lui connait désormais. Avec cinq albums et quelques casseroles dont le boug pourra difficilement se défaire, les 10 ans de route de Lupe Fiasco sont mitigés et en dents de scie. Très probablement lassé d’une carrière qui peut sembler interminable dans ce milieu si atypique qu’est le rap, Lupe décide de dire “stop”. Cette fin de carrière commence étrangement avec un nouvel album.

Une retraite “forcée”?

Tout commence par un son, “N.E.R.D”. Celui de trop qui a entaché la carrière sans travers de Lupe Fiasco. Une punchline sur évoquant la place des juifs dans l’industrie musicale qui a valu au rappeur quelques soucis avec la justice et une nuit à s’expliquer sur Twitter avec ses fans. Beaucoup d’histoires et de bruits qui mènent Lupe à annoncer l’annulation de son album en préparation et la fin de sa carrière. Si la décision n’était qu’impulsive, elle reste lourde conséquences pour l’artiste. Connu pour avoir quitté le job plusieurs fois, Lupe Fiasco est un digne représentant de l’impulsivité (une annonce de retraite en 2012 et une suppression de son compte Twitter en 2015 avant de se réinscrire). Cette fois semble pourtant être la goutte de trop. Sa décision est prise et le rappeur est sur une fin de carrière. Le projet d’album est tout de même de retour mais un ne suffira pas. Cette fin de carrière se fera en trois albums. Le premier se nommera Drogas Light.

Projet 1 sur 3

Drogas Light est le premier volet de cette trilogie annoncée comme “un testament retraçant l’évolution artistique de Lupe”.  Véritablement travaillé comme un cadeau d’adieu, le projet n’a rien à voir avec ce qu’a pu faire Fiasco en dix ans de carrière. Séparé d’Atlantic Records (son label de toujours) depuis la sortie de Testuo & Youth, son cinquième album et un des plus aboutis de sa carrière, l’aventure finale se déroule sur son propre label 1st & 15th Entertainment. Une totale indépendance que l’artiste se permet avec une carrière dont il n’a rien à envier à ses collègues.

Composé de quatorze titres, Drogas Light est présenté comme l’exercice de style le plus abouti de la carrière de Lupe Fiasco. Si le terme “abouti” mérite d’être nuancé c’est bel et bien un projet différent que nous livre là le rappeur de Chicago. Dans l’album différents genres viennent se bousculer. Le banger? Lupe sait s’y frotter et nous le prouve dès le titre d’ouverture “Dopamine Lit”. Le commercial et formaté radio? Drogas Light en est fourré. On imagine bien qu’un album d’adieu mérite son lot de hits comme ceux qui ont fait la carrière de Fiasco. Tant l’ADN du projet est dur à cerner, le seul mot qui vient à l’esprit pour décrire Drogas Light est mélange de cultures et de genres.

Les nombreuses collaborations (dix titres sur quatorze) sont aussi la raison pour laquelle le projet peut perdre l’étiquette rap qu’on lui attribuerait par défaut. Testuo & Youth, le dernier album en date de Lupe Fiasco était lui aussi plein de collaborations mais l’identité rap suait à travers chaque titres et répéter quelques lignes plus bas que cet album est le meilleur de Fiasco n’est pas de trop. Pour Drogas Light, nous nous perdons quelques fois quelques fois dans des morceaux aux mélodies futur bass, dont la teneur en textes recherchés est proche du hit NRJ (les dernières pistes de l’album parlent d’elles mêmes). Mais puisque l’intention de l’album correspond au rendu, on ne peut qu’abdiquer, déçu, du fait que cet album décevra les fans du Lupe Fiasco kickeur, celui aux engagements nombreux. Celui de Testuo & Youth par exemple…

Finir sa carrière en deux albums

En annonçant une fin de carrière avec trois albums, Lupe Fiasco choisit la sécurité. Si Drogas Light est un premier essai, les deux albums dont on ne connait pas encore leurs avancés pourraient servir à corriger le tir. Les dix ans de présence artistique du rappeur sont l’atout qui fera de ce cadeau d’adieu un projet qui ne peut pas totalement déplaire. Que ce soit entouré de producteurs ou d’autres artistes talentueux, Lupe Fiasco travaille ce dernier projet pour le rendre à l’image de sa carrière: riche et variée. L’idée semble avant tout de satisfaire tout le monde et de définitivement laisser une trace positive de son passage sur la planète rap. Mais “The Show Goes On”!

Vous l’avez?

Drogas Light est sorti aujourd’hui. Les deux prochains albums d’adieux de Lupe Fiasco sont attendus de pieds fermes. En attendant on retourne réécouter Testuo & Youth. 

Tracklist:
01. Dopamine Lit
02. NGL ft. Ty Dolla $ign
03. Promise
04. Made In The USA ft. Bianca Sings
05. Jump ft. Gizzle
06. City Of The Year ft. Rondo
07. High (Interlude) ft. Simon Sayz
08. Tranquillo ft. Rick Ross et Big K.R.I.T
09. Kill ft. Ty Dolla $ign et Victoria Monet
10. Law ft. Simon Sayz
11. Pick Up The Phone
12. It’s Not Design ft. Salim
13. Wild Child ft. Jake Torrey
14. More Than My Heart ft. RXMN et Salim

 

Enregistrer

Enregistrer

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.